Plus de 600 000 cas de coronavirus dans le monde: mises à jour en temps réel

Le président Trump a déclaré samedi qu'il pesait une quarantaine exécutive à New York, dans le New Jersey et dans certaines parties du Connecticut pour arrêter la propagation du coronavirus, bien qu'il n'ait pas donné de détails sur ce que pourrait entraîner une ordonnance.

M. Trump a déclaré qu'il aurait pu annoncer une telle décision plus tard samedi, signalant qu'il n'avait pas pris de décision finale sur une commande à court terme.

"Je préfère ne pas le faire, mais nous en aurons peut-être besoin", a déclaré Trump à la Maison Blanche alors qu'il se préparait à se rendre à Norfolk, en Virginie, lors de son premier voyage à l'extérieur de la Maison Blanche en neuf jours.

Le président a déclaré qu'il envisageait de limiter les voyages à destination et en provenance de ces États "parce qu'ils ont des problèmes en Floride, de nombreux New-Yorkais tombent", mais n'a pas donné de détails sur la façon dont cela fonctionnerait.

M. Trump – s'exprimant alors que le gouverneur de New York Andrew M. Cuomo tenait une conférence de presse – il a dit avoir parlé avec M. Cuomo samedi matin. Quelques instants plus tard, concernant la suggestion de Trump, Cuomo a déclaré qu'il n'avait pas discuté de la possibilité d'un effort de quarantaine.

"J'ai parlé au président du navire qui arrive", a déclaré Cuomo, faisant référence au United States Comfort, le navire de l'hôpital naval que le président déploie à New York. "Je ne lui ai parlé d'aucune quarantaine."

"Je ne sais même pas ce que cela signifie", a déclaré le gouverneur d'une éventuelle quarantaine new-yorkaise. "Je ne sais pas comment cela peut être légalement exécutoire. D'un point de vue médical, je ne sais pas ce que vous feriez. Je n'aime même pas son son."

Trump, qui est passé d'un message public à un autre dans les semaines qui ont suivi la crise des coronavirus qui a commencé à consommer les États-Unis, a également tweeté à ce sujet.

Le spectre d'une quarantaine fédérale a suivi une vague de gouverneurs qui, effrayés par le virus qui s'est propagé plus loin dans leurs États, ont ordonné aux personnes qui avaient voyagé de New York de s'isoler pendant deux semaines après leur arrivée.

La gouverneure du Rhode Island, Gina Raimondo, a déclaré vendredi que les troupes de l'État commenceraient à arrêter les conducteurs munis de plaques d'immatriculation de New York afin que les responsables de la Garde nationale puissent recueillir des informations de contact et informer quiconque de l'État d'être soumis à une Quarantaine obligatoire de 14 jours.

Mme Raimondo a également déclaré que la Garde nationale commencerait à faire du porte à porte dans les communautés côtières ce week-end pour trouver et raconter les récentes arrivées de commandes de quarantaine de New York.

La Garde nationale avait déjà été déployée dans les gares routières, les gares ferroviaires et l'aéroport pour faire appliquer l'ordonnance de Mme Raimondo, qui s'applique également à toute personne qui s'est rendue à New York au cours des 14 derniers jours.

"Je sais que c'est inhabituel", a déclaré Raimondo lors d'une conférence de presse vendredi. "Je sais que c'est extrême et je sais que certaines personnes ne sont pas d'accord."

"Nous avons un risque certain en ce moment", a-t-il ajouté. "Ce risque s'appelle New York."

Le Texas, la Floride, le Maryland et la Caroline du Sud font partie des autres États qui ont ordonné la mise en quarantaine des personnes arrivant de New York. Au Texas, par exemple, Les autorités ont déclaré vendredi que des agents du Département de la sécurité publique effectueraient des visites surprises pour voir si les voyageurs respectaient le mandat de l'État et ont averti que les contrevenants pourraient être condamnés à une amende de 1 000 $ et à une peine de 180 jours de prison.

Le gouverneur du Connecticut, Ned Lamont, où de nombreux New-Yorkais riches possèdent une résidence secondaire, a exhorté tous les voyageurs new-yorkais à se mettre en quarantaine pendant deux semaines en entrant dans l'État cette semaine, mais a cessé d'émettre un ordre pour le demander.

Le maire de New York, Bill de Blasio, a remis en question la sagesse de ces ordres.

"Je pense qu'il y a un petit manque de reconnaissance en ce moment de l'ampleur de cette maladie dans le pays", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse mercredi.

La grande majorité des New-Yorkais ont respecté les règles, a déclaré vendredi le maire Bill de Blasio, mais les autorités ont observé des violations

M. de Blasio a également déclaré que certains lieux de culte continuaient à organiser des services religieux et qu'ils risquaient des amendes ou fermaient définitivement leurs bâtiments si la police y trouvait des congrégations ce week-end.

Le maire a également déclaré qu'il travaillait avec des représentants de l'État pour geler les loyers cette année pour 2,3 millions de locataires dans des appartements locatifs stabilisés.

Vendredi dernier, des responsables ont déclaré que le nombre de cas de coronavirus à New York était passé à plus de 26 000. Le bilan des morts de la ville était de 450.

Vendredi, au moins 500 employés du service de police de la ville de New York ont ​​été testés positifs et plus de 4 000 policiers – environ 11% de la main-d'œuvre en uniforme – ont été malades.

Dans une force de 36 000 officiers, cela se traduit par un taux d'infection d'environ un officier sur 80, soit environ 1,2%.

Des responsables ont également signalé le premier décès d'un officier du département: le détective Cedric Dixon, qui travaillait dans le 32e arrondissement de Harlem et travaillait pour le département depuis 23 ans. "

L'Italie et l'Espagne, qui ont le plus grand nombre de décès par coronavirus dans le monde, ont signalé de nouveaux et sombres totaux quotidiens: 889 décès sur 24 heures en Italie et 832 en Espagne.

Le gonflement a porté le nombre de décès dans les deux pays à environ 15 000, soit plus de la moitié des décès signalés dans le monde.

"Nous devons minimiser cette mortalité", a déclaré Fernando Simón, directeur du centre national d'urgence sanitaire d'Espagne.

Mais le système de santé en Espagne, où le gouvernement a encore resserré les restrictions de mouvement samedi, est sous pression. Le Dr Simón a averti que certaines unités de soins intensifs avaient atteint la "limite" tandis que d'autres approchaient de leurs capacités. Dans la région de Madrid, centre de l'épidémie espagnole, environ 1 400 patients sont actuellement en soins intensifs.

La vague de décès est particulièrement inquiétante en Italie, où le taux de mortalité semble avoir commencé à ralentir. Plus encourageant pour les experts en santé publique, l'Italie et l'Espagne ont toutes deux signalé des signes de diminution des nouvelles infections, bien que ces taux puissent fluctuer au fur et à mesure que les épidémies progressent.

"Nous atteignons le sommet de cette courbe qui nous inquiète tellement", a déclaré le Dr Simón. "Dans certaines régions du pays, nous l'avons probablement déjà adopté", a-t-il ajouté.

La France a signalé 37 575 cas et 2 314 décès, avec une augmentation d'une journée de 319.

"C'est une crise sanitaire sans précédent depuis au moins un siècle", a déclaré samedi après-midi le Premier ministre français Edouard Philippe. "Au moment où je vous parle, près de la moitié de l'humanité est en détention, c'est littéralement extraordinaire."

Samedi, la Norvège, avec une population de 5,3 millions d'habitants, comptait plus de 3 770 cas de coronavirus et 19 décès; Le Danemark, 5,6 millions d'habitants, a signalé 2 200 cas et 52 décès; La Suède, avec 10,12 millions de personnes, a enregistré plus de 3 060 cas et 105 décès.

Le gouvernement suédois ne nie pas les dangers du virus – les politiciens et les responsables de la santé ont insisté sur le lavage des mains, l'éloignement social et les contacts limités avec les personnes âgées – mais s'appuie plutôt sur la maîtrise de soi et au sens des responsabilités.

"C'est ainsi que nous travaillons en Suède", a déclaré l'épidémiologiste d'État Anders Tegnell. «L'ensemble de notre système de contrôle des maladies transmissibles est basé sur des actions volontaires. Le système de vaccination est entièrement volontaire et la couverture est de 98%. "

Juste au-delà du pont d'Oresund, un autre pays scandinave poursuit une stratégie pour limiter les retombées économiques qui s'oppose aux mesures prises par d'autres pays, dont les États-Unis, qui ont approuvé vendredi un plan de relance de 2,2 billions de dollars. .

en Le Danemark, des partis politiques de tous les horizons idéologiques ont rejoint les syndicats et les associations d'employeurs ce mois-ci pour se joindre à un plan qui oblige le gouvernement à couvrir 75 à 90 pour cent de tous les salaires des travailleurs au cours des trois prochains mois, selon à condition que les entreprises s'abstiennent de licenciements.

Le gouvernement a également accepté de couvrir des coûts tels que le loyer pour les entreprises souffrant d'un manque de revenus. On estime que ces deux éléments ont coûté au total 42,6 milliards de couronnes danoises (environ 6,27 milliards de dollars), compte tenu des économies réalisées sur le système d'assurance-chômage.

Les Pays-Bas ont élaboré un plan similaire, le gouvernement s'étant proposé pour couvrir 90% des salaires des entreprises accusant des pertes d'au moins 20% de leurs revenus. Le gouvernement britannique s'est engagé à couvrir 80% des salaires et a étendu jeudi ces protections aux travailleurs indépendants.

Le but de cette approche est de prévenir l'expérience pénible du chômage de masse, tout en permettant aux entreprises de conserver leur personnel plutôt que de le licencier puis de le réembaucher. Une fois la normalité revenue, les entreprises pourraient reprendre rapidement leurs activités, relançant la croissance économique.

La police kenyane a arraché du gaz, battu et arrêté des personnes pour un couvre-feu au crépuscule qui a commencé vendredi soir, dessin critique par des citoyens, des représentants du gouvernement et des organisations de défense des droits de l'homme.

Quelques heures avant le début du couvre-feu, les policiers ont tiré des gaz lacrymogènes sur les navetteurs des ferries de la ville côtière de Mombasa, selon des photos et des vidéos partagées sur les réseaux sociaux. chaos il a suivi, la police frappant les navetteurs, en retenant certains et les poussant à se coucher par terre. Les passagers ont toussé, craché et touché le visage pour ouvrir la bouche et le nez. La police a également battu un journaliste alors qu'il couvrait des Kenyans qui se précipitaient pour battre le couvre-feu.

Le président du pays, Uhuru Kenyatta, a ordonné cette semaine à la police et aux garde-côtes de gérer la traversée en ferry entre Mombasa et Likoni, un district du continent, pour assurer le passage ordonné et le déplacement social des navetteurs. Jeudi soir, le chaos a éclaté au terminal des ferries et la tension a augmenté vendredi à l'approche du couvre-feu.

Le couvre-feu de 19 heures fait partie d'une série de mesures introduites par les autorités pour freiner la propagation du coronavirus, notamment l'annulation de toutes les classes dans les écoles et les universités, l'interdiction des rassemblements religieux et la suspension de tous les vols internationaux. La nation est-africaine a enregistré 38 cas confirmés de virus samedi soir et, comme l'Égypte et le Sénégal, introduit un couvre-feu pendant la nuit.

Au total, 46 pays africains ont signalé des cas. Le virus s'est propagé plus rapidement dans les États ayant de multiples liaisons aériennes et des échanges commerciaux avec l'Europe et la Chine et la possibilité de passer des tests pour confirmer les cas positifs. Parmi ceux-ci figurent l'Égypte, l'Afrique du Sud et le Kenya.

Des responsables gouvernementaux et des organisations de défense des droits de l'homme ont critiqué l'incident de Mombasa avec le porte-parole de la police Charles Owino, le qualifiant de "déplorable". Vendredi, 20 groupes de défense des droits humains, dont Amnesty International, ont condamné la conduite de la police comme "superflue et excessive".

"Si l'opération devait protéger les gens de la propagation du virus, l'opération a eu exactement le contraire", ont-ils déclaré. dit dans un communiqué.

Le ministre de la Santé du Kenya, Mutahi Kagwe, a également pris en compte les événements de samedi, exhortant la police "Que les gens doivent être traités avec humanité."

Pour résister dans des temps effrayants, il est essentiel de se rappeler qu'il y a des éclairs d'espoir. "Chaque fois que je demande aux gens ce dont ils sont les plus fiers dans leur vie, cela est toujours lié à des moments de douleur, de conflit ou de lutte et à la manière dont ils l'ont surmontée", a déclaré Jeremy Ortman, consultant en santé mentale à New York. .

Quels sont les points lumineux à garder à l'esprit pendant cette pandémie?

La gentillesse est dans les nouvelles. Peut-être que les gens sont meilleurs les uns avec les autres ou peut-être que nous le remarquons plus. gens ils se sérénitent sur les rebords de fenêtre. Les refuges pour animaux signalent des améliorations dans les demandes d'accueil. Les volontaires achètent de la nourriture pour leurs voisins.

La recherche avance à une vitesse vertigineuse. Les médecins se bousculent pour améliorer les tests et trouver des traitements antiviraux. La mobilisation dans le domaine médical rappelle les efforts organisationnels pendant la Seconde Guerre mondiale, a déclaré Robert Citino, directeur exécutif de l'Institut pour l'étude de la guerre et de la démocratie au Musée national de la Seconde Guerre mondiale à La Nouvelle-Orléans.

"Je ne pense pas qu'il y ait jamais eu plus d'ingéniosité humaine consacrée à un seul problème scientifique que ce à quoi nous sommes confrontés en ce moment", a-t-il déclaré.

Nous pourrions tirer des leçons cruciales. Des années plus tard, si un virus mortel émerge, nous pouvons constater que les innovations et les procédures d'aujourd'hui nous y ont préparés. "Ce à quoi nous sommes confrontés est sans précédent et je ne veux pas minimiser sa gravité, mais ce n'est pas le pire des cas", a déclaré Malia Jones, une chercheuse qui étudie les maladies infectieuses à l'Université du Wisconsin à Madison.

"J'espère que ce qu'il faut retenir ici, c'est que nous serons mieux préparés à faire face à la prochaine pandémie", a déclaré le Dr Jones. "C'est une bonne pratique pour une nouvelle pandémie de grippe. C'est le vrai scénario effrayant."

Alors que la pandémie de coronavirus fait rage, les experts ont commencé à remettre en question les directives officielles pour savoir si les personnes normales et en bonne santé devraient se protéger avec un masque chirurgical normal ou même un foulard.

La récente vague d'infections aux États-Unis signifie que davantage d'Américains risquent désormais de tomber malades. Et certaines personnes en bonne santé, en particulier celles qui ont des emplois essentiels qui ne peuvent pas éviter les transports en commun ou une interaction étroite avec les autres, peuvent avoir besoin de commencer à porter des masques plus régulièrement, disent certains médecins. Cependant, même si les professionnels de la santé de première ligne se plaignent de pénuries, peu de gens sont en mesure de les trouver.

L'Organisation mondiale de la santé et les Centers for Disease Control and Prevention continuent de déclarer que les masques ne protègent pas nécessairement les personnes en bonne santé contre les infections au cours de leur vie quotidienne.

Le guide officiel continue de recommander que les masques soient réservés aux personnes déjà malades, ainsi qu'aux professionnels de santé et aux professionnels de santé qui interagissent régulièrement avec les personnes infectées. Tous les autres, disent-ils, devraient s'en tenir au lavage fréquent des mains et en se tenant à au moins six pieds des autres pour se protéger.

Bien que le port d'un masque n'empêche pas les personnes en bonne santé de tomber malades et ne remplace pas des mesures importantes telles que le lavage des mains ou la distanciation sociale, cela peut être mieux que rien, a déclaré le Dr Robert Atmar, spécialiste des maladies infectieuses du Baylor College of Medicinal Products.

Des études sur la pandémie de grippe ont montré que lorsque des masques N95 de haute qualité ne sont pas disponibles, les masques chirurgicaux protègent les gens. un peu plus que de ne pas porter de masques du tout.

"Si tout le monde dans la communauté portait un masque, cela pourrait réduire la transmission", a déclaré le Dr Neil Fishman, directeur médical de l'hôpital de l'Université de Pennsylvanie. "Mais malheureusement, je pense que nous n'avons pas assez de masques pour rendre cette politique efficace aux États-Unis."

Certains de ceux qui subissent un stress riche qui essaient d'être de bons citoyens. Leslie Michelson, présidente exécutive de Private Health Management, qui aide les personnes ayant de graves problèmes médicaux à naviguer dans le système de santé, a souligné qu'elle n'avait obtenu des tests de coronavirus que pour les patients qui respectaient les directives émises par les Centers for Control and prévention des maladies plutôt que soi-disant bien inquiet.

Cependant, une sorte de système de castes pandémiques se développe rapidement: les riches se sont retrouvés dans des propriétés de vacances; la classe moyenne abandonnée à la maison avec des enfants agités; la classe ouvrière à la pointe de l'économie, poussée à bout par les exigences du travail et de la parentalité, s'il reste du travail à faire.

Pour les millions d'Américains qui ont été sans emploi au cours des dernières semaines, le changement brutal et douloureux a provoqué un profond sentiment de désorientation. Ils faisaient le tour de leur vie, barman, entretien ménager, gestion d'événements, tables d'attente, chargement des bagages et enseignement du yoga. Et puis soudain, ils étaient en chute libre, saisissant toute l'aide financière qu'ils pouvaient trouver, ce qui dans de nombreux États cette semaine est resté fermé derrière les sites Web en panne et les lignes téléphoniques surchargées.

Dans 17 entretiens avec des personnes de huit États, les Américains qui ont perdu leur emploi ont déclaré qu'ils étaient choqués et avaient du mal à saisir l'étendue de la fermeture de l'économie, une tentative de ralentir la propagation du virus. Contrairement au dernier tremblement de terre économique, la crise financière de 2008, cette fois-ci, vous ne pouviez pas retourner chercher du travail, pas quand on vous a dit de rester à l'intérieur. En outre, les licenciements concernaient non seulement eux, mais leurs conjoints, leurs parents, leurs frères et sœurs et leurs colocataires – même leurs patrons.

"Je ne pense pas que quiconque s'attende à ce que ce soit le cas", a déclaré Mark Kasanic, 48 ans, serveur dans une brasserie de Cleveland, qui faisait partie des quelque 300 travailleurs qu'une entreprise de restauration locale a licencié la semaine dernière. Maintenant, elle étudie ses enfants de 5 et 7 ans à la maison, dont l'un a des besoins spéciaux.

Julian Bruell était l'un de ceux qui devaient annoncer de mauvaises nouvelles à des employés horaires comme M. Kasanic. M. Bruell, 30 ans, qui aide à diriger l'entreprise avec son père, a déclaré qu'il ne restait qu'une trentaine d'employés à emporter et à livrer dans deux de ses cinq restaurants. Il ne gagne pas de salaire, son objectif est de maintenir les affaires à flot pendant la crise.

Jeudi, on prévoyait déposer une demande de chômage.

Le rapport a été fourni par Alan Blinder, Monica Davey, Annie Karni, Sheri Fink, Peter S. Goodman, Christina Anderson, Henrik Pryser Libell, Motoko Rich, Ben Dooley, Elian Peltier, Abdi Latif Dahir, Elaine Yu, Daniel Victor, Peter Robin, David Moll, Constant Méheut, Elisabetta Povoledo, David E. Sanger, Maggie Haberman, Annie Karni, Raphael Minder, Jason Horowitz, Elisabetta Povoledo, Knvul Sheikh, Noam Scheiber, Nelson D. Schwartz, Tiffany Hsu, Sabrina Tavernise, Audra DS Burch, Sarah Mervosh, Campbell Robertson, Linda Qiu, Damien Cave et Maria Cramer.

Plus de 600 000 cas de coronavirus dans le monde: mises à jour en temps réel
4.9 (98%) 32 votes
 
  • Maisons du Monde Lampe en bois flotté et abat-jour en coton H 55 cm
    Donnez un air de fracheur votre intérieur avec cette lampe en bois flotté blanche. Rien ne rappelle plus les vacances et le bord de mer que le bois flotté. Le détail déco: comme son nom lindique, ce type de bois a passé du temps dans leau salée. Les morceaux récupérés peuvent donc avoir des formes légrement différentes dun modle lautre. Notre conseil: ne vous limitez pas forcément la déco atlantique. Cette lampe ira aussi trs bien dans des intérieurs plus contemporains voire plus exotiques.
  • Maisons du Monde Lampe poissons en manguier sculpté et abat-jour blanc
    Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés...il y a comme un air de vacances avec notre lampe poissons en manguier sculpté et abat-jour blanc FISH ! Cette jolie lampe blanche ornée de petits poissons faonnés dans du bois légrement blanchi fera chavirer votre coeur ! Le charme authentique de ce luminaire poser faon cabane de pcheur créera une ambiance bord de mer apaisante et conviviale votre intérieur. Dépaysement garanti !
  • Maisons du Monde Abat-jour pour suspension blanche cannage en osier
    Douceur et délicatesse seront les matres mots pour caractériser l' abat-jour pour suspension blanche cannage en osier LILA ! Grce sa teinte résolument tendance, cette suspension trouvera rapidement sa place aussi bien dans une chambre classique que dans une chambre plus moderne. Non électrifiée, accompagnez cette suspension d'une lumire feutrée pour apporter une ambiance cosy l'ensemble de la pice !
  • UNOX Four 230 V à chariot pâtissier vapeur 16 niveaux 600x400 BAKERTOP PLUS UNOX
    Nouveau modèle de la gamme UNOX BAKERTOP MIND.MAPS BIG. Four pâtissier multifonctions à chariot UNOX BAKERTOP PLUS. 16 niveaux 600 x 400 mm. Ce four est un concentré de technologie tout en restant très facile d'utilisation. Sa grande puissance de 38,5 kW vous permettra les toutes les cuissons en un temps record. 7 modes de cuissons manuels avec différents niveaux de vapeur ou sans vapeur et jusqu'à 384 programmes configurables à souhaits. Programmation avancée avec les systèmes CHEF.UNOX, MULTI.Time et MISE.EN.PLACE + ADAPTIVE COOKING. Gestion très précise de l'air et de la vapeur dans la chambre de cuisson (6 moteurs de ventilation avec inversion de marche). Résistances en lignes droites à haute intensité (et non plus autour du ventilateur) garantissant une température plus homogène. Porte épaisseur 70 mm solidaire du châssis du four (très grande résistance),  charnières de porte haute résistance, égouttoir de porte (pas de gouttes par terre à l'ouverture, serrure de porte en polymère autolubrifié, système d'auto-détection des problèmes ou cassures, pré-chauffage programmable jusqu'à 300°C, éclairage LED de la chambre de cuisson (LED dans la porte), sonde à coeur Multi.Point. Porte triple vitrage Protek.SAFE (toutes surfaces externes froides). Toutes les caractéristiques de ce nouveau four UNOX BAKERTOP PLUS sont présentées plus bas. 
  • UNOX Four gaz à chariot pâtissier vapeur 16 niveaux 600x400 BAKERTOP PLUS UNOX
    Nouveau modèle de la gamme UNOX BAKERTOP MIND.MAPS BIG. Four pâtissier multifonctions à chariot UNOX BAKERTOP PLUS à gaz. 16 niveaux 600 x 400 mm. Ce four est un concentré de technologie tout en restant très facile d'utilisation. Ses puissants brûleurs à gaz  vous permettront les toutes les cuissons en un temps record. 7 modes de cuissons manuels avec différents niveaux de vapeur ou sans vapeur et jusqu'à 384 programmes configurables à souhaits. Programmation avancée avec les systèmes CHEF.UNOX, MULTI.Time et MISE.EN.PLACE + ADAPTIVE COOKING. Gestion très précise de l'air et de la vapeur dans la chambre de cuisson (6 moteurs de ventilation avec inversion de marche). Technologie UNOX Spido.GAS™: brûleurs gaz soufflés à haute performance et échangeurs symétriques. Porte épaisseur 70 mm solidaire du châssis du four (très grande résistance),  charnières de porte haute résistance, égouttoir de porte (pas de gouttes par terre à l'ouverture, serrure de porte en polymère autolubrifié, système d'auto-détection des problèmes ou cassures, pré-chauffage programmable jusqu'à 300°C, éclairage LED de la chambre de cuisson (LED dans la porte), sonde à coeur Multi.Point. Porte triple vitrage Protek.SAFE (toutes surfaces externes froides). Toutes les caractéristiques de ce nouveau four UNOX BAKERTOP PLUS sont présentées plus bas. NB : Pour la validation de la garantie, l'installation de ce four à gaz UNOX (avec obligatoirement le résultat de la fiche fumée Testo gaz) est à réaliser par un professionnel agrée
  • Maisons du Monde Lampadaire trépied en chne et abat-jour blanc H160
    legance et simplicité sont les matres mots du lampadaire trépied en chne et abat-jour blanc H160 SHEFFIELD. Sa structure en bois tout en finesse et son abat-jour blanc épuré sauront aisément conquérir votre cur. A la fois sobre et terriblement tendance, ce luminaire trouvera facilement sa place dans tous types d'intérieur. Que vous raffoliez du style nordique, d'une déco vintage ou d'un intérieur chic aux notes rétro, cette lampe sur pied saura s'adapter toutes vos envies. Associez-lui un guéridon en métal doré, un fauteuil dans les tons gris et une table basse aux pieds obliques pour un look dans l'air du temps !
  • Maisons du Monde Lampadaire en métal noir et abat-jour gris H160
    A la recherche d'un luminaire la fois sobre et sophistiqué ? Alors jetez un il au lampadaire en métal noir et abat-jour gris H160 COTTAGE ! Sa structure fine en métal noir s'élve brillamment et se coiffe d'un abat-jour gris parfait pour créer une ambiance cosy dans votre intérieur. Sa simplicité lui permet de s'adapter tous types d'intérieur et de leur apporter une lumire chaleureuse. Ce lampadaire saura vous éclairer au quotidien et se mariera parfaitement un salon au style scandinave mélangeant matires chaudes et décorations de coloris gris bleu, blanc et anthracite. On adore !
  • Maisons du Monde Abat-jour noir
    A vous le lampadaire parfait composé par vos soins grce l'abat-jour noir SO ME ! Combinez cet élégant abat-jour l'un de nos pieds de lampadaire SO ME pour créer un luminaire qui ne manque pas de style. Que vous préfériez un bois clair ou plus foncé, le pied de lampadaire SO ME saura vous combler et parfaire le look de cet abat-jour noir. Il n'y a plus qu' donner vie vos envies déco !
  • Maisons du Monde Lampe en marbre noir et abat-jour en verre
    Illuminez votre déco avec la lampe OLIS ! Avec sa base en marbre noir et son abat-jour en verre, cette lampe poser dans votre salon ou sur votre table de nuit a un style trs chic et particulirement original
  • Maisons du Monde Lampe en rotin tressé, métal doré et abat-jour blanc
    Apportez une touche de douceur dans votre déco avec la lampe en rotin tressé, métal doré et abat-jour blanc DIPEADA. Vous créerez un cocon lumineux et chaleureux avec cette lampe qui a tout pour plaire !
  • Maisons du Monde Lampadaire étagre en jujubier et abat-jour gris H172
    Donnez de la lumire votre pice de vie grce au lampadaire étagre en jujubier et abat-jour gris H172 JORIS. Pratique et esthétique, on parie que ce lampadaire trouvera trs vite sa place dans votre intérieur. Mixant merveilleusement bois et métal, il combine un esprit rustique des lignes plus contemporaines pour créer une ambiance chaleureuse tout en ayant un look trs actuel. Son abat-jour la teinte grise intemporelle sera parfait pour donner le ton un salon qui se veut cosy. Son atout ? Ses étagres qui vous permettront d'y déposer plantes, livres, vases ou bougies. De quoi personnaliser votre espace votre image. Cette lampe sur pied a décidément tout bon !
  • Maisons du Monde Applique en métal doré et abat-jour en verre
    Apportez un (petit) look raffiné et branché votre intérieur avec l' applique en métal doré et abat-jour en verre WESTEN. Cette applique garantira une ambiance chic dans votre déco, vous n'avez plus qu' la fixer !